La matrice est universelle, elle est omniprésente
Elle est avec nous ici en ce moment même
Tu la vois chaque fois que tu regardes par la fenêtre
Ou lorsque tu allumes la télévision
Tu ressens sa présence quand tu pars au travail
Quand tu vas a l’église ou quand tu payes tes factures
Elle est le monde qu’on superpose à ton regard
Pour t’empêcher de voir la vérité

Imagine cent jeunes sans gêne qui fument la Marie-Jeanne,
Qui se foutent de mourir jeune,
Encore une âme que Paname condamne
Imagine un oeil pour accueillir les pleurs,
Un coeur pour assumer l’effort, avoir une cellule pour demeure
Imagine les usa qui face a l’Irak capitulent,
Imagine la peine capitale, imagine moi plein de thunes
Imagine une arme de poing dans la main d’un enfant
Qui répond que sa mère est la femme battue du bâtiment
Imagine le poing d’un schmit sur la gueule à ton père,
Ta vie natale sans repère, un taulard qu’on intolère
Imagine verser une larme de pierre pour les défunts,
Imagine un jeune qui s’acharne pour parvenir à ses fins
Imagine un chef d’état d’Afrique qui trafique,
Troque sa patrie a l’occident pour raison politique

Imagine la colère d’un nazi, l’euthanasie
Pour abréger les souffrances, les douleurs d’une maladie
Imagine la peur d’un père immature, une paire de gant de combat,
Mrrrr, pour tout c’est gars qui nous censurent
Imagine, pfffff… A quoi bon imaginer
Quand les jeunes de chez moi se tirent dessus pour un billet
Imagine ne jamais voir mais à mes dépends j’ai vu
Qu’une pourriture pourrait me trahir pour un écu
Qu’un seul homme vienne me dire m’avoir jamais trahi,
Qu’un seul homme ose venir calomnier ma biographie
Imagine le prix du pétrole, la chute du cfa
Un révolté qu’à la parole à un concert de Nas aux usa
Imagine la vie d’un malchanceux qui malgré cela chancelle,
En selle chevalier car chômer n’est pas mieux
Imagine ce fort besoin de fortune, ce qu’est le crime pour l’opprimé,
Puis les dures misères de ma commune
Imagine ce père smicard au salaire misérable d’où ma vie horrible,
Paternel d’une fille adorable
Je sais c’est triste, mais imagine un peu mon coeur entouré de conspirateur,
Ma vie n’inspire qu’à la rancoeur
Imagine qu’en bas de mon immeuble rare sont les jeunes aimables
Et j’ai ce refus catégoriques sur ces bavures intolérables
Imagine un kossovar qui s’en sort la vie sauve,
J’ai fais l’effort mais la vie ne m’a offert que les flammes
Imagine ces chroniques sanglantes subies par les juifs
Pour eux la haine est une soif, qu’un verre de sang serait jouissif
Imagine Mandela, 27 ballets dans un trou,
La colère qu’un insoumis ressent quand sa vie est sans un sous
Imagine que chaque jour ma haine j’évacue
Car la vie dont j’ai rêvée n’a pas été celle que j’ai vécue
Imagine la vie d’un sans-abri privé de bien-être
Toujours saoul sans jamais rien dans son assiette
Imagine avoir l’anti-gang sur le dos et les gang-bangs sur ados,
Un gang dingue sur un gars, avoir subit trop de ragot
Rho, imagine 45 jours au mitards, les pleurs,
Le sang sur les murs signe d’un atroce séminaire
Imagine une France homogène ou les gêneurs sont les mêmes,
Les gens morts sont les mêmes, mec j’ai trop peur pour ma môme
Hein, imagine comment l’époque s’obscurcit,
Sa noirceur et sa misère font que le jeune du bloc s’endurcit
Imagine cette pluie ténébreuse qui tombe sur nos villes,
Cette nébuleuse de neige qui dans nos collisées nous pénalise
Imagine Tandem au panthéon,
Perestroïka dans les rangs, dominateur sur le béton….sur le béton…..sur le béton….sur le béton

immagina chi non puoi immaginare, questa rabbia è come un fiume inarginabile, e incontemplabile che puoi captare, immagina una vita degna per ogni mortale, sembra un’utopia prova a immaginartela reale, immagina la libertà, scrivila sentila vivila in ogni attimo della tua vita, immagina senza di noi cosa sarebbe il set, cosa sarebbe questo mondo senza me e te, immagina che tutto quello che ti dicono è una menzogna è matrix è falso sei in un fottuto Truman Show, in un reality ai limiti di una reality che ti consuma khro che non profuma bro c’è puzza di bruciato perchè qua qualche cervello è andato immagina così tutta la vita come avessimo puntato un mitra, persi in una ruota infinita immagina la verità, sento che tu senti di non averla sentita mai, prova a immaginartela se ce la fai, prova a dare il massimo tirare andare al massimo spaccare fare il massimo immagina chi non ha chance chi nemmeno sa che ha una chance persi nelle religioni come in trans immagina un adolescente senza guida 11 anni paglie, 12 anni weeda immagina le conseguenze x la sua vita ad aiutarlo non sarà certo un tribunale immagina una persona che lascia il suo paese neglio occhi una speranza ma lo sa che ne farà le spese immagina un bambino senza madre nè sulla sua nave immagina da niente una catastrofe immaginacla storia non è solo su una pagina di un libro dell’umanità ma dentro ogni anima ogni globuloo ogni lacrima non troverà il suo loculo di un nobile le effigie della verità ricercala il papa non ti salverà ne un rabbino ne un imam solo la tua fede coltivala immagina jahve con te o maria con te o se preferisci il profeta mohammed immagina la sofferenza ad essere umilia ti da una legge una sentenza o una differenza immagina l’intelligenza usata con coscienza puoi solo immaginarla perchè la realtà è diversa 
immagina la gente vivere in pieno rispetto paleolo o ghetto lo immagino perfetto immagina che tutto quello che ho vissuto si rigira contro te bastardo fottuto..